Trilogie du Ténébreux (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trilogie du Ténébreux (2)

Message par hyperote le Ven 22 Mai - 17:43

Verset 2, Fleuve de Vie


Il y avait dans l’organisation dans laquelle travaillait le Ténébreux bien des personnes. Certaines étaient des gobelins, d’autres des humains, il y avait même des Orcs et aussi des Elfes, tout comme lui.

Seou avait récemment recruté une jeune, et jolie, Elfe de la Nuit, du nom de Shalin’nar. Elle avait été assignée au travail avec le Ténébreux, pour sa plus grande joie. Au début de sa venue, il avait dû lui enseigner les ficelles du métier ; elle avait appris rapidement car elle était douée, agile et rapide. Ils avaient ensemble une relation forte et unie, mais toutefois ils n’osaient se dire les sentiments plus forts qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, par gène ou par honte, peut être. Plusieurs fois durant leurs missions, le Ténébreux aurait pourtant voulu lui dire tout ce qu'il avait sur le coeur, mais à chaque fois il n'osait point. Il voulait attendre la bonne occasion...


Une matinée de printemps, Seou les fit convoquer dans son bureau, au quartier général de l’organisation. Il s’adressa à eux d’une voix calme, comme à son habitude.


-Le boss m’a chargé d’une mission risquée, commence t-il. Aussi je vous ai choisi pour régler cela, ajoute t-il.
-De quoi s’agit-il, demande Shalin’nar, tandis que le Ténébreux s’adossait contre le mur.
-Vous avez rendez-vous à Azshara avec deux gobelins, ils vont vous remettre un orbe volé au Cercle Cénarien. Vous devrez le transporter jusqu’à Cabestan, on s’occupera ensuite de la faire passer par bateau vers les Royaumes de l’Est. Cependant il est probable que quelques druides du Cercle soient à la poursuite de l’orbe, aussi je veux que vous vous chargiez de cela rapidement, et sans bavures, ajoute t-il avec un petit sourire en coin de sa bouche.
-On part quand ? demande Shalin’nar.
-D’ici dix minutes, répond Seou.


Le Ténébreux hocha la tête, puis il sortit de la pièce avec Shalin’nar. Ils partirent de Cabestan dix minutes après. Leur itinéraire de voyage était simple : ils voyagèrent en remontant le fleuve Furie-du-Sud en canoë. Arrivés à proximité d’Azshara, le Ténébreux fit approcher le bateau près du bord et se tourna vers sa compagne de voyage.


-Laissons le canoë ici, cela nous arrangera une fuite si nécessaire, dit-il.


Shalin’nar hocha la tête et ils commencèrent à escalader les parois afin d’atteindre Azshara. De là ils continuèrent au point de rendez-vous fixé. Ils y arrivèrent quelques minutes plus tard, deux gobelins les attendaient, assis sur un tronc d’arbre. Les deux Elfes s’approchèrent et les saluèrent.


-Où est la marchandise, demande le Ténébreux.
-Ici, répond un des gobelins en sortant de son petit sac un orbe bleu.
-Le payement, demande l’autre gobelin.
-Ah, le payement… répond distraitement le Ténébreux en saisissant l’orbe.
-Mais… où est l’autr… tenta de demander le premier gobelin.


C’était trop tard pour lui, la dague de Shalin’nar lui avait transpercé le cou avant qu’il n’ait pu finir sa phrase. Le second gobelin voulu tirer sa massue, mais fût embrocher par la rapière du Ténébreux.


-Amateurs, murmura avec dégoût le Ténébreux en essuyant sa rapière sur les vêtements du cadavre.
-Partons, dit doucement Shalin’nar. Je crois que…


Elle n’acheva pas sa phrase, elle s’était redressée et avait tendu ses oreilles.


-Là ! s’exclame t-elle.


Elle avait pointé du doigt en direction du ciel. Un faucon avait apparu, non deux, trois. Cela ne faisait aucun doute, c’était des druides du Cercle. Les faucons fendirent l’air en direction des deux Elfes. Ceux-ci avaient déjà commencé à courir en direction du fleuve. Un des faucons qui avait atteint le sol se métamorphosa en une superbe panthère noire. Le Ténébreux avait sortit son arc tout en courant ; il prit appuis sur son pied puis se retourna en décochant une flèche. Mortelle elle alla frapper un des faucons de plein fouet, en lui laissant aucune chance. Celui-ci alla s’écraser contre un rocher en contrebas. Cependant un des autres druides s'était démétamorphosé et préparait un sortilège ; il leva la main pour le lancer, mais au même moment une dague vint lui frapper le creux du ventre, c'était Shalin'nar. Voyant la tournure que prennait les événements, le Ténébreux s'arrêta et fit volte-face, voyant que le troisième druide était sur le point de prendre la fuite. Il dégaina une de ses rapières, puis la jeta d'une force en direction du druide. La lame fit vrombir l'air puis, en tournoyant, alla frapper mortellement le troisième druide.
Les deux Elfes s'arrêtèrent puis le Ténébreux alla récuperer sa lame, respectivement Shalin'nar sa dague.
Ils se regardèrent, puis continuèrent en direction du fleuve.


-Bien joué, glissa Shalin’nar au Ténébreux alors qu’ils avaient atteint le fleuve.


Ils sautèrent depuis le haut de la falaise et se fendirent dans l’eau avec grâce, puis ils atteignirent le bateau à la nage. Le Ténébreux grimpa en premier sur le canoë, puis aida Shalin’nar. Ils étaient trempes ; le Ténébreux enleva sa chemise noire, puis regarda Shalin’nar. Celle-ci souriait, il lui rendit son sourire. Il faisait nuit. Il décida alors de faire quelque chose d'insensé, lentement il s'approcha de Shalin'nar, et lui glissa deux paroles, sincères, à l'oreille. Elle rougit, puis sourit à nouveau. Shalin’nar approcha son visage de celui du Ténébreux puis leva doucement son chapeau et l'embrassa, lentement d'abord, puis passionnément ; sans qu’il le remarquât, il l’avait enlacé. Elle aussi avait passé ses deux bras autour du coup du Ténébreux ; il lui rendit son baiser, tendrement. La barque continuait de filer sur le fleuve...
Le seul témoin de leur premier acte d’amour fût la Nature elle-même.


Ils rentrèrent à Cabestan le matin, ils s’approchèrent ensemble du quartier général et découvrirent que quelque chose avait changé. Seou vint à leur rencontre ; il leur raconta que leur ancien patron s’était suicidé la nuit même, un poignard dans l’œil gauche…
Seou était ainsi devenu le nouveau boss de l’organisation. Il fût mis au courant du succès de l’opération et ordonna au Ténébreux de trouver un navire innocent pour faire passer l’orbe de Cabestan au port de Ménéthil.


Le Ténébreux partit après avoir déposé un baiser sur les lèvres de Shalin’nar. Il avait appris que un ancien Amiral se trouvait à Cabestan en ces temps, il alla donc le trouver dans la taverne ; c’était un gnome, un amiral, du nom de Alplis.
Le Ténébreux entra dans la taverne, il jeta un coup d’œil et repéra le gnome, il alla vers lui.


-Holà, dit-il. Où se trouve donc l’Amiral Alplis, demande t-il.
-Je suis là, que me veux-tu ? demande le gnome en se retournant de sa chaise.
-Un simple transport, répond t-il. Toi et tes hommes allez me transporter cette caisse, ajoute-il en montrant la caisse de bois posée dehors la taverne. Je veux que vous la transportiez jusqu’à Menethil, précise le Ténébreux.
-Hum, c’est un peu notre boulot, répond le gnome avec un petit sourire. Et vous payez quoi en retour ? demande t-il.
-Cent mille pièces d’or, répond le Ténébreux.
-Cent mille !! s’exclama le gnome en manquant de s’étouffer.


Il attendit un moment puis se tourna vers le Ténébreux.


-C’est d’accord, dit-il. J’aimerais juste savoir votre nom, demande t-il avant de sortir.
-On m’appelle le Ténébreux, répond t-il avec un petit sourire énigmatique.


Le gnome sortit à petits pas de la taverne ; le Ténébreux l’avait bien observé durant toute la discussion, et il devait admettre que ce gnome-là avait un certain charisme. Ca lui faisait presque de la peine que cet Amiral se fasse sûrement prendre lorsqu’il arriverait à Menethil
Il sortit à son tour de la taverne et alla en direction de sa chambre.

Trois mois avaient passés depuis cette mission et cette entrevue. Le bonheur du Ténébreux était extrême lorsqu’un matin Shalin’nar lui avait annoncé qu’il aurait un descendant. Aussi Seou l’avait déchargé de travail, et il ne s’occupait plus que de quelques entrevues à Cabestan.

Le Ténébreux et Shalin’nar avaient établis domicile dans une auberge abandonnée dans le Nord-Ouest d’Orneval. Ils étaient ainsi à l’écart du reste de la civilisation et pouvaient préparer en toute quiétude la future venue au monde de leur enfant.
Le Ténébreux était allongé sur un banc à l’extérieur de leur demeure lorsque Shalin’nar arriva vers lui, une lettre à la main. Il se rassit, l’enlaça puis déposa un baiser sur sa joue.


-Le patron a besoin de nous à Cabestan, commence t-elle. Il veut qu’on vienne le temps de deux semaines afin de régler quelques entrevues, finit-elle.
-Bien, acquiesça le Ténébreux. Mettons-nous donc en route, dit-il en se relevant et en prenant la main de sa compagne.


Ils se mirent donc en route à travers les chemins paisibles d’Orneval.
avatar
hyperote
Apprenti Jedi
Apprenti Jedi

Nombre de messages : 221
Age : 22
Localisation : la ou je suis ;)
Date d'inscription : 06/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum